Aller directement au contenu

En tout temps : 418 335-5551

La violence conjugale postséparation

La violence conjugale post-séparation

Qu'est-ce que la violence conjugale postséparation?

La violence postséparation, c'est toute forme de violence (sexuelle, psychologique, verbale, économique, et physique) exercée par un ex-mari, un ex-conjoint ou un ex-partenaire après la séparation1.

Elle peut être exercée par l'ex-conjoint  ou  par les enfants agissant sous l'influence de celui-ci.

C'est en désespoir de cause que les femmes en arrivent à se séparer de leur conjoint. De façon générale, la séparation survient alors que toutes les autres options pour améliorer la relation ont échouées. Souvent à bout de force et de ressource, les femmes quittent leur conjoint en espérant qu'une fois la relation terminée, elles pourront envisager un meilleur futur pour elles et leurs enfants, loin des comportements violents de leur « ex ».

Toutefois, l'annonce d'une éventuelle rupture peut susciter, chez certains conjoints, des réactions vives et provoquer une escalade de la violence.  Dans ce cas, vous pouvez  vous préparer en vous familiarisant avec les scénarios de protection.  Si vous êtes déjà séparée et que vous avez des raisons de craindre pour votre sécurité et celle de vos enfants, n'hésitez pas à demander de l'aide.

Au Québec, en 2013, 18 885 personnes ont été victimes de crimes contre la personne commis dans un contexte conjugal. Ces crimes ont fait 14 981 victimes féminines (79%) et 3 904 victimes masculines (21%). Les femmes composent la totalité ou presque des victimes d’homicides (100%), d’enlèvements (100%), de séquestration (96,6%) et d’agressions sexuelles (97,9%) commis par un conjoint ou un ex-conjoint et les auteurs présumés de violence conjugale, étaient des hommes 8 fois sur 10 (81,7%). 2

Pensez-vous avoir besoin de soutien?3

Votre ex-mari, ex-conjoint ou ex-partenaire :

    Oui Non
  Coopère-t-il bien en ce qui concerne les droits de garde et d'accès aux enfants?  
  A-t-il menacé de vous faire perdre la garde de votre enfant ?  
  Vous considère-t-il comme sa possession?  
  Vous sentez-vous plus en danger depuis que vous êtes en processus de séparation? Ou depuis que vous êtes séparés ?  
  Vous harcèle-t-il (par exemple, il vous suit, vous surveille, vous envoie de nombreux textos ou courriels ou vous fait des appels téléphoniques répétitifs)?  
  Vous fait-il craindre pour votre sécurité ou celle de votre enfant?  
  Mentionne-t-il à votre enfant que vous êtes la cause du démembrement de la famille ?  
  Ignore-t-il les ententes à propos de l'éducation de votre enfant (par exemple il laisse l'enfant observer et faire des choses que vous considérez inappropriées) ?  
  Utilise-t-il ses contacts avec l'enfant comme moyen d'argumenter les décisions que vous prenez, d'obtenir des informations pour faire obstruction à vos demandes, pour contrôler, etc.?  
  Vous a-t-il menacé de vous blesser ou de vous tuer?  
  A-t-il menacé de blesser votre enfant ou de le tuer?  
  Se sert-il de votre enfant comme confident pour livrer des émotions telles la colère, la tristesse ou la rage qu'il a envers vous?  

1, 3 Criviff, La violence conjugale postséparation…une situation bien réelle. www.criviff.qc.ca

2 Ministère de la Sécurité publique (2013). Criminalité dans un contexte conjugal au Québec. Faits saillants 2013. Québec : Direction de la prévention et de l'organisation policière, ministère de la Sécurité publique. www.violenceconjugale.gouv.qc.ca

Imprimer la page
Imprimé le 24 juin 2017 Maison d'hébergement La Gîtée
Cp 363 Succ Bureau-Chef
Thetford Mines
G6G 5T1
Téléphone : 418 335-5551
Télécopieur : 418 335-9419
Courriel : info@lagitee.ca
Site internet : http://www.lagitee.ca